Revêtements de sol

 

–          1  Domaine d’utilisation

En France notre profession fait référence au classement UPEC pour classer les revêtements de sol en fonction de leur emploi dans les bâtiments :

  • D’habitation
  • Administratifs
  • Commerciaux
  • Hôteliers
  • D’enseignement
  • Hospitaliers ou analogue a l’une de ces 6 catégories

Ce classement est basé sur des critères d’évaluation liés :

  • (U) à l’usure à la marche
  • (P) au poinçonnement du mobilier ( fixe ou mobile ) et des chutes diverses
  • (E) au comportement a l’eau et a l’humidité
  • (C) à la tenue aux agents chimiques

U= 2 – 2s – 3 – 3s – 4

P=2 – 3 – 4 – 4s

E=1 – 2 – 3

C=0 – 1 – 2 – 3 (produits spécifiques)

Plus l’indice chiffré est élevé , plus les contraintes liées a l’usage sont élevées

–          2  Acoustique

La dalle nue transmet le bruit d’impact à un certain niveau sonore .

Les moyens qui peuvent le faire baisser sont :

  • La masse de la dalle
  • La chape flottante
  • Le revêtement de sol

Le revêtement de sol est caractérisé par un indice d’affaiblissement acoustique ∆Lw .

 

–          3  Réaction au feu

 

NORMES EUROPÉENNES :

La norme de classement NF EN 13501-1 Exigence , définit 5 classes pour le revêtements de sol ( A1fl – A2fl –Bfl – Cfl – Dfl ). Cette norme définit la puissance calorifique nécessaire à la propagation de la flamme. C’est le «  Flux critique » qui caractérise la classe .

On ne peux pas préciser le degré d’inflammation de chaque euro-classe comme cela est fait pour le classement M , toutefois on peux établir un tableau de correspondance entre les normes comme suit :

Euroclasse NF EN 13501-1 Exigence
A1fl Incombustible
A2fl Ne contribue pas au developpement du feu
Bfl Flux critique > 8.0 kW/M²
Cfl Flux critique > 4.5 kW/M²
Dfl Flux critique > 3.0 kW/M²
Efl Résiste a une petite flamme

 

 

 

Un savoir faire , Professionnel

loading